Centre méditation

Ko Maha Mongkol - เกาะมหามงคล

Koh Maha Mongkol est un centre de pratique spirituelle construit sur la rive de la rivière Kwai à Amphoe Sai Yok. Ce centre de formation à la méditation a été fondé par la none Bongkot qui est une pratiquante bouddhiste, mais n’est pas Bhikkuni. L’accès se fait par un pont suspendu, premier élément distinctif du centre. Le centre est calme et isolé se prêtant à la méditation.

Statue de Bouddha près du Daen Maha Mongkol

Les personnes intéressées peuvent s’inscrire à une retraite spirituelle ou réserver une chambre d’hôte.
Il est également possible de visiter le centre à pied en gravissant l’escalier de plus de 1.000 marches et de vénérer les reliques sacrées du Bouddha.


Il faut prévoir environ trois heures pour la visite.
Une tenue correcte blanche est exigée. Des vêtements de change sont disponible à l’entrée du centre.
Maha Upasika Dr Bongkot Sitthipol a fondé le centre méditation Daen Mahamongkol dans l’amphoe [1] Saiyok dans la province de Kanchanaburi et la Mahamongkolchai Dhamma Devoted Land for World Peacefulness Foundation à Shravasti dans l’Uttar Pradesh en Inde.
Maha Upasika Dr Bongkot Sitthipol

Maha Upasika Dr. Bongkot Sitthipol a fait réaliser une des plus grandes images du Bouddha à l’air libre. Le Bouddha est représenté dans la position assise, teinté d’or dans un bosquet de Sravasti [2] près de monastère de Jetavanna.

Maha Upasika est née au début de mai 1954, à Aranypratet, dans la province de Prachinburi. Elle fut propriétaire, directeur et professeur de Bogkot Beauty School.

Elle a ensuite abandonné et quitté son école et la vie de famille et est devenu une upasika  [3] au service désintéressé du monde entier [[Voir son livre en anglais : Light of peace / Bongkot Sitthipol.publié par [] : Daen Mahamongkol Dhammaland Foundation to Support the World, 2007, Kanchanaburi, Thailand. ISBN : 9789747811919
Le pont suspendu qui conduit à l'ile Maha Mongkon
Bongkot Sitthipol a créé au centre de Daen Mahamongkol à Sai Yok, de nombreuses possibilités y sont offertes au public sous la forme de huttes solitaires dans des espaces ouverts sur la forêt pour que les participants puissent se reposer, réfléchir et méditer et retrouver la paix intérieure sans les commodités de l’art et du luxe. La préparation des aliments est un travail d’équipe, ou chacun fait le vœu, pendant la cuisson, que les convives qui mangeront la nourriture puissent avoir une bonne santé, être exempt de maladie, à l’abri de la colère, de la haine, de la cupidité et de la jalousie.

Le centre méditation Daen Mahamongkol repose dans l’écrin de verdure des forêts naturelles, avec des arbres d’espèces variées. Tous ces équipements sont fournis gratuitement et les frais du séjour pris en charge par l’Upasika Maha.
Ko Maha Mongkol
Les sessions de formation sont suivis par aussi bien par les bouddhistes que les hindous, les musulmans, hommes et femmes et aussi par des des chrétiens et par les membres de toutes les religions, par ceux qui ont besoin de paix intérieure pour supporter les hauts et les bas de la vie quotidienne dans la foi à laquelle ils appartiennent.

Les enfants et les jeunes, des enfants privés de l’éducation, des toxicomanes, des enfants égarés et délinquants figurent aussi parmi les programmes de l’institution Upasika Maha.

Notes

[1Amphoe : district.

[2Savatthi en pali, Sravasti en sanskrit. La capitale de l’ancien royaume de Kosala, où le célèbre monastère (Bodhimandala) Jetavanna Grove

a été localisé.C’est le monastère dans lequel Bouddha aura passé le plus de temps : 24 vassa - retraites de la saison des pluies.

[3Upasika est le féminin de upasaka, celui (celle) qui soutient et respecte le triple joyau : Bouddha  ; le Dhamma et Sangha